Les chiffres du logement neuf au quatrième trimestre 2017

Pour rappel, les chiffres du troisième trimestre 2017 évoquaient une hausse des intentions d’achat sûrement dû à la reconduction de la loi Pinel. Le point noir qui a été souligné est le fait que l’on n’avait plus connu de baisse des mises en vente de logement neuf depuis 12 trimestres. On notait notamment des mises en vente inférieures aux réservations sur les 12 derniers mois, pouvant provoquer des hausses de prix. Cependant, il fallait attendre les chiffres du 4ème trimestre 2017 pour pouvoir en tirer de vraies conclusions et savoir si c’est une véritable tendance à la baisse ou un « phénomène » passager. Voici donc le bilan de ce dernier trimestre 2017 issu du rapport de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de France qui permet de tirer les premières conclusions de l’année.

Image d'un immeuble en construction
 
 

Les mises en vente repartent à la hausse mais restent insuffisantes

La bonne nouvelle est que la baisse des mises en vente n’a été que passagère. En effet, suite au 3ème trimestre qui n’a enregistré que 18 304 mises en vente, le chiffre est reparti à la hausse atteignant 28 035 mises en vente pour le 4ème trimestre. Comparé au dernier trimestre de l’année 2016 (25 830), cela représente une hausse de +8,5 %.  Au total, ce sont 112 267 mises en vente qui ont été enregistrées durant l’année 2017, soit +4,6 % par rapport à 2016 (107 280).
Ces chiffres nous rassurent et résultent de la volonté du marché de construire plus. Cependant, il ne faut pas oublier que la demande des ménages reste forte et que la croissance des mises en vente doit se poursuivre. Il faut que l’offre commerciale puisse se renouveler plus rapidement. Début 2016, le stock représentait 11,4 mois de commercialisation, aujourd’hui, il ne représente plus que 9,4 mois. L’urgence de la mise en place de la stratégie logement visant à faciliter et simplifier les constructions reste donc toujours d’actualités pour satisfaire la demande des Français, toujours très attractive sur le marché de l’immobilier.
 
 

Les ventes de logements neufs encore en progression

Ce dernier trimestre de l’année 2017 vient confirmer la bonne santé du marché de l’immobilier neuf. Avec près de 50 000 ventes pour le 4ème trimestre 2017, on enregistre une hausse de +7,2 % par rapport au dernier trimestre 2016 (45 830). Sur l’ensemble de l’année, la hausse entre 2016 et 2017 a progressé de 5,9 % atteignant 157 827 ventes. On note tout de même une forte baisse des ventes pour les résidences de services et le maintien des ventes au détail. La hausse est due à la grande attractivité des ventes en bloc qui enregistrent +30,5 % !
 
 

La loi logement 2018 se fait attendre

Les professionnels de l’immobilier s’accordent à dire que l’année 2017 a été positive pour l’immobilier neuf (et l’immobilier en général). Cependant, pour que la tendance perdure, plusieurs éléments sont à corriger. On note par exemple que la progression du nombre de ventes se traduit surtout par une hausse très élevée des ventes de logements sociaux et que malgré une stabilité des prix, ils restent trop élevés pour beaucoup de ménages. De plus, l’offre de logement se renouvelle trop lentement et le problème de construire plus est toujours largement d’actualité.
C’est en ce sens que le projet de loi logement 2018 est très attendu... Ce projet devrait porter le nom de loi Elan (évolution du logement et aménagement numérique). Les règles d’urbanisme vont être réformées afin de faire progresser la productivité des constructions. Il devrait donc y avoir des mesures comme :
  • Le renforcement des sanctions contre les recours abusifs
  • La réduction des freins liés à la construction
  • L’incitation à la libération de foncier
 

Les professionnels de l’immobilier croient et espèrent à un rééquilibrage du marché grâce à cette nouvelle loi logement. Elle devrait être présentée lors du Conseil des ministres vers la fin du mois de mars et pourra rentrer en action d’ici cet été après son vote au Parlement.